En savoir plus sur les cancers de la peau

Il existe différents types de cancers de la peau

Le mélanome cutané est le moins fréquent (10%)1 des cancers de la peau mais le plus grave, du fait de sa forte capacité à produire des métastases2.

Le carcinome basocellulaire est la tumeur maligne la plus fréquente dans la population à peau claire. Il représente 80% des cancers cutanés non mélaniques3. Son évolution est lente et son développement reste local. Mais sans traitement précoce, il a tendance à s’étendre en surface, ce qui peut rendre son exérèse difficile et entraîner des séquelles esthétiques ou fonctionnelles4.

Les cancers de la peau ont vu leur incidence augmenter ces dernières années, notamment le mélanome cutané (+ 590,7% sur la période 1980-2012)5.

Le mélanome métastatique

Un mélanome est un cancer de la peau qui se développe à partir de cellules appelées mélanocytes. Le plus souvent, il apparaît spontanément. Plus rarement, il résulte de la transformation d’un grain de beauté (naevus)6

En France, le mélanome de la peau se situe au 9e rang des cancers tous sexes confondus5 avec
11 000 nouveaux cas estimés en 20127. Le mélanome est responsable du décès de plus de 55 000 personnes par an dans le monde8. Ceci s’explique par sa forte capacité à métastaser9 mais aussi par le fait que son diagnostic est souvent tardif. En effet, près de 25 % des cas de mélanomes en France sont diagnostiqués à un stade avancé (stade III ou métastatique)10. Parmi ces cas, environ 50 % présentent une mutation BRAFV60011.

L’exposition aux rayonnements UVA (soleil, cabines de bronzage) est le principal facteur de risque évitable du mélanome. On estime que deux tiers des mélanomes sont dus à une exposition excessive au soleil, cette proportion étant plus élevée encore chez les personnes à la peau claire. L’exposition au soleil pendant l’enfance, notamment les coups de soleil, est un déterminant majeur dans la survenue du mélanome à l’âge adulte12.

Le carcinome basocellulaire avancé

Le carcinome basocellulaire se développe à partir de la couche basale de l’épiderme. Il survient préférentiellement après 50 ans, mais des sujets de plus en plus jeunes sont touchés, du fait d’une exposition solaire intense.

En France, dans le Haut-Rhin, l’incidence de cette pathologie est estimée à 75,4 pour 100 000 habitants chez l’homme et 60,5 pour 100 000 habitants chez la femme. Aux États-Unis, celle-ci est évaluée à 407 hommes et 212 femmes pour 100 000 habitants. Cette incidence continue d’augmenter à travers le monde3.

Le principal facteur de risque est représenté par l’exposition aux rayonnements UV. Le carcinome basocellulaire serait favorisé plus particulièrement par des expositions intermittentes et fortes.
Ils atteignent plus spécifiquement les travailleurs en extérieur et les milieux socio-économiques élevés.

Ces cancers cutanés posent un problème de santé publique du fait de leur fréquence qui ne cesse d’augmenter en raison des expositions solaires croissantes et de l’allongement de vie.
 

 

1 INCa. Rapport intégral – Mélanome cutané métastatique. Recommandations professionnelles. Octobre 2013.
2 http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Melanomes-de-la-peau/Les-tumeurs-de-la-peau.
3 Renaud-Vilmer C, Basset-Seguin N. Carcinomes baso-cellulaires. Monographie. La revue du praticien vol. 64. Janvier 2014.
4  http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Melanomes-de-la-peau/Les-tumeurs-de-la-peau/Carcinomes-de-la-peau.
5  INCa. Les cancers en France en 2014. Janvier 2015.
6  Guide ALD. « La prise en charge du mélanome cutané ». HAS, Inca. Mars 2010.
7  Estimation nationale de l’incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012 - Etude à partir des registres des cancers du réseau Francim - Partie 1 - Tumeurs solides. Rapport INCa disponible à l’adresse suivante (juillet 2013) : https://www.e-cancer.fr/publications/69-epidemiologie/696-estimation-nationale-de-lincidence-et-de-la-mortalite-par-cancer-en-france-entre-1980-et-2012-partie-1-tumeurs-solides.
8 Ferlay J et al. GLOBOCAN 2012 v1.0, Cancer Incidence and Mortality Worldwide: IARC CancerBase No. 11 [Internet]. Lyon, France: International Agency for Research on Cancer; 2013. Disponible sur: 9 http://globocan.iarc.fr/Pages/factsheetspopulation.aspx; Dernière consultation: septembre 2015.
9 INCa. Rapport intégral – Mélanome cutané métastatique. Recommandations professionnelles. Octobre 2013.
10 INCa, Fiche repère : état des connaissances en date du 07 novembre 2011 http://www.e-cancer.fr/depistage/cancers-de-la-peau.
11 Avis de la Commission de la Transparence de Zelboraf® du 3 octobre 2012
12  http://www.e-cancer.fr/Patients- et-proches/Les- cancers/Melanomes-de- la-peau/Facteurs- de-risque.
13 Renaud-Vilmer C, Basset-Seguin N. Carcinomes baso-cellulaires. Monographie. La revue du praticien vol. 64. Janvier 2014.