La grippe saisonnière est une maladie respiratoire courante, et souvent bénigne, mais elle est souvent difficile à distinguer d'autres infections respiratoires comme le COVID-19 ou le VRS (virus respiratoire syncytial humain).

Le diagnostic rapide et précis de la grippe est essentiel pour plusieurs raisons : s'assurer de la cause des symptômes aigus présentés par le patient, identifier la souche virale (essentiellement dans le cadre de la surveillance épidémiologique de la circulation des souches), prendre en charge de manière appropriée, prévenir la propagation1.

En France, 2 tests différents peuvent être utilisés pour diagnostiquer rapidement la grippe : le test de détection d’antigènes et la recherche d’ARN par RT-PCR (Reverse Transcriptase - Polymerase Chain Reaction)2.

La grippe saisonnière est une maladie contagieuse qui peut entraîner des complications graves, en particulier chez les personnes à risque. Pour limiter la propagation du virus et réduire le nombre de cas, des mesures barrières de prévention sont essentielles3 :

  • le lavage fréquent des mains avec de l’eau et du savon, ou avec un désinfectant à base d’alcool (gel hydro-alcoolique) ;

  • l’évitement des contacts rapprochés avec des personnes malades ;

  • le port du masque chirurgical (en particulier dans les lieux publics) ;

  • l’hygiène respiratoire (ex : éternuer, tousser dans son coude) ;

  • le nettoyage et la désinfection des surfaces et des objets fréquemment touchés.

L’autre mesure cruciale et efficace dans la lutte contre la propagation de la grippe repose sur la vaccination3.

En France, la campagne de vaccination contre la grippe est menée chaque année, généralement à l'automne (à partir du mois d’octobre).

L’usage de la vaccination permet chaque année en France4 :

  • une protection individuelle en protégeant directement les personnes vaccinées contre les souches virales incluses dans le vaccin, réduisant ainsi le risque de développer une forme grave de la grippe et les symptômes associés ;

  • une protection collective (permettant de réduire la propagation du virus) ;

  • une protection des groupes prioritaires (les personnes de 65 ans et plus, les femmes enceintes, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les professionnels de santé et les personnels en contact régulier avec des personnes vulnérables, etc.).

Chez les personnes à risque élevé de forme sévère, une prophylaxie post-exposition par antiviral antigrippal peut être proposée, notamment dans les institutions de personnes âgées (population prioritaire)5.

La prévention peut également être proposée dans certaines situations, pour protéger les personnes exposées à des cas de grippe confirmés ou suspectés notamment en cas de pandémie grippale.

Pour lutter contre la grippe et réduire les complications associées à cette infection, les autorités de santé en France ont émis des recommandations concernant l'utilisation des traitements antiviraux6.

Les antiviraux sont des médicaments spécifiquement conçus pour cibler les virus et inhiber leur multiplication dans l'organisme. Pour la grippe, les antiviraux les plus couramment utilisés appartiennent à deux classes principales, ciblant des éléments clés du virus : les inhibiteurs de la neuraminidase et les inhibiteurs de la protéine M26.

Ces médicaments agissent en bloquant la pénétration du virus dans les cellules cibles (cellules respiratoires) et la multiplication cellulaire des virus, réduisant ainsi la propagation du virus de la grippe dans l'organisme7, permettant ainsi de diminuer la gravité des symptômes et la durée de la maladie. Il est important de noter que les antiviraux sont d’autant plus efficaces s'ils sont administrés tôt dans l’évolution de la maladie, idéalement dans les 48 heures suivant l'apparition des premiers symptômes6.

En France, les autorités de santé, en accord avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ont émis des recommandations spécifiques recommandant l’usage des antiviraux dans les situations suivantes :

  • de façon curative chez les personnes à risque élevé de forme sévère (population prioritaire)1 ;

  • chez les patients hospitalisés atteints de grippe ou ayant une suspicion de grippe8.

Sources

  1. Organisation Mondiale de la Santé. Grippe saisonnière. Consulté en décembre 2023 :

  2. A. Vabret et « La grippe saisonnière » Al Pathol Biol (Paris). 2010 Apr; 58(2): e51–e57

  3. Institut Pasteur. Grippe. Consulté en octobre 2023 :

  4. AMELI. Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2023-2024. Consulté en janvier 2024 :

  5. InVS. Préparation à la lutte contre une pandémie grippale

  6. Haut Conseil de la Santé Publique. Prescription d’antiviraux et grippe saisonnière.

  7. V. Escuret et Al. « Grippe et antiviraux » Réanimation (2011) 20:169-177

  8. Le Manuel MSD. Grippe. Consulté en janvier 2024 :

M-FR-00009816-1.0 - Établi en février 2024

Ce site Internet contient des informations sur des produits qui s'adressent à un large public et peut contenir des renseignements ou informations sur différents produits qui ne sont pas accessibles ou valables dans votre pays. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'accès à de telles informations qui ne seraient pas conformes à toute exigence légale, réglementation, enregistrement ou usage en vigueur dans votre pays d'origine.