Le Fonds Roche pour la recherche

Le Fonds Roche vise à soutenir les projets de recherche les plus ambitieux de médecine personnalisée dans les domaines de la cancérologie, de l'immunologie et des neurosciences.

Soutenir la recherche en médecine personnalisée

Le Fonds Roche pour la recherche en médecine personnalisée est destiné à soutenir le développement de nouvelles connaissances via le financement de projets novateurs d’excellence à l’Université de Strasbourg, à l’Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg (Institut de Chirurgie Guidée par l’Image), aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et à l’Institut Régional du Cancer de Strasbourg. La finalité de ces projets est d’optimiser le développement de nouveaux tests diagnostiques et traitements plus efficaces, afin d’améliorer l’offre de soin, pour les patients et la société. 

"Nous sommes particulièrement fiers, pour ce premier appel à projets du Fonds Roche, de financer de tels projets collaboratifs et transdisciplinaires, résolument orientés en médecine personnalisées pour les patients et, qui plus est, portés par des scientifiques de renommée internationale", se réjouissent le Dr Stéphanie Loison, coordinatrice scientifique et le Dr Ludovic Leriche, secrétaire général du Fonds Roche. 
 

Les projets sélectionnés par le Fonds Roche :

  

1. Projet sur la déficience intellectuelle et les troubles du spectre autistique

   

« C’est la recherche translationnelle, entre le fondamental et la recherche clinique » explique le Pr Mandel, Directeur de recherche de l’IGBMC Strasbourg.

2. Projet pour mieux prévenir et guerir le cancer du foie

« Notre philosophie est de développer des approches personnalisées pour les patients et aussi d’utiliser des technologies innovantes en médecine translationnelle pour améliorer la vie des patients.» précise le Pr Baumert, Directeur de l'Unité Inserm U1110 et de l'Institut de Recherche des Maladies Virales et Hépatiques, Université de Strasbourg.

3. Projet pour développer des solutions personnalisées contre le gliome de l’enfant

« Le Fonds Roche répondait à un besoin d’aller du patient vers une recherche ou un développement de model adapté à ces même patients… », témoigne le Pr. Entz-Werle, PUPH du CHU Haute-pierre de Strasbourg.