Cancers de la peau : services aux professionnels de santé

Roche est engagé auprès des professionnels de santé pour contribuer à l’amélioration du parcours de soins des patients atteints de cancer cutanés à des stades avancés. 

Roche contribue à la diffusion des connaissances en permettant aux médecins d’assister aux congrès médicaux et en organisant des temps d’échanges et de discussion autour de la prise en charge du mélanome métastatique à travers des réunions nationales (les Journées de Cancérologie Roche) et des réunions en région (programme CONNEXION).

La Société Française de Dermatologie

Roche a mis en place un partenariat avec la Société Française de Dermatologie. Ce partenariat se matérialise notamment par le soutien de journées de formation et la participation aux Journées Dermatologiques de Paris (JDP).

Les infirmières

Roche s’engage auprès des infirmières qui jouent un rôle clé dans le parcours de soin des patients.
Pour favoriser le dialogue et le partage d’expériences, Roche propose des occasions d’échanges dédiés aux infirmières à un niveau national. La 2e édition qui s’est tenue cette année, a réuni 35 participants.

Des réunions en région existent aussi pour aborder des sujets comme l’accompagnement dans la prévention et la gestion des effets indésirables et l’observance des traitements.

Les pharmaciens

Depuis 2012, nous avons conçu et développé un dispositif d’accompagnement des pharmaciens d’officine afin d’optimiser le suivi des patients en ambulatoire, traités par des médicaments anticancéreux soumis à prescription hospitalière et dispensés en ville. Dans une volonté d’améliorer la coordination ville-hôpital, ce dispositif permet aux pharmaciens d’officines d’assurer une dispensation et un accompagnement optimal du patient, de garantir la cohérence des messages délivrés aux patients entre la ville et l’hôpital et de favoriser la coordination entre pharmaciens d’officine (professionnel de premier recours) et cliniciens hospitaliers. 

Le développement de ce nouveau dispositif s’appuie sur les outils de communication numérique et comprend la possibilité pour le pharmacien d’être formé à distance sur le médicament, deux sites web à sa disposition (sur la pathologie et le rôle du pharmacien) construits par des cliniciens, un outil permettant d’identifier les risques d’interactions médicamenteuses, et l’accès continu au service d’assistance et d’information médicale et pharmaceutique de Roche.

Grâce au dispositif mis en place, près de 75 % des pharmacies ayant dispensé ces thérapies ciblées orales ont ainsi été formées au traitement et ont relayé auprès des patients les recommandations de bon usage, de gestion des effets indésirables et d’interactions médicamenteuses, en ligne avec les conseils émis à l’hôpital.

Roche propose aussi un site dédié à l’observance des traitements (www.observance.roche.). La question de l’observance n’est pas nouvelle, et « selon l’OMS l’observance insuffisante est la raison principale pour laquelle les patients ne retirent pas tous les bienfaits qu’ils pourraient attendre de leurs médicaments »1. Ce site a pour objectif de sensibiliser les pharmaciens d’officine aux enjeux de l’observance tout en proposant des outils pratiques à utiliser à l’officine.

Les hôpitaux

Roche développe actuellement un nouveau service destiné à optimiser la coordination ville-hôpital entre tous les professionnels de santé du parcours de soins du patient (le clinicien, le pharmacien, le médecin traitant, le pharmacien hospitalier, l’infirmière coordinatrice sur délégation du spécialiste) : Connexin

Ce service a aussi pour objectif d’accélérer la prise en charge du patient en cas de besoin, en facilitant le partage et la circulation d’informations, de manière totalement sécurisée.
 

1 Améliorer l’observance, traiter mieux et moins cher, IMSHealth, CRIP, 2014.