Rhumatologie-inflammation et recherche

10 molécules sont en cours de développement dans des maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes. Roche concentre ses efforts sur la polyarthrite rhumatoïde, l'asthme ou encore le lupus.

En rhumatologie-inflammation, Roche a mis au point deux biothérapies : le rituximab et le tocilizumab.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire chronique qui touche les articulations. C’est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent. En France, on estime à près de 300 000 le nombre de personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde et environ 250 000 avec un diagnostic confirmé. Les femmes sont deux à trois fois plus touchées que les hommes.

Bien que la polyarthrite rhumatoïde puisse apparaître à n’importe quel âge, les premiers symptômes surviennent en général entre 40 et 60 ans.

Polyarthrite rhumatoïde et biothérapies

La polyarthrite rhumatoïde est aussi une maladie auto-immune d’origine multifactorielle qui évolue par poussées inflammatoires. Chaque poussée se manifeste par un gonflement et une raideur des articulations s’accompagnant de douleurs très vives, notamment la nuit. En l’absence de traitement, l’inflammation chronique entraîne une destruction progressive des cartilages et des os, à l’origine de la déformation des articulations, puis du handicap physique. La polyarthrite dégrade fortement la qualité de vie en raison des douleurs constantes, de la fatigue et de la perte de mobilité qu’elle engendre.

Aujourd’hui, les traitements biologiques (biothérapies) permettent de mieux contrôler la maladie et parfois d’aboutir à des rémissions.

Arthrite juvénile idiopathique

L’arthrite juvénile idiopathique, rhumatisme inflammatoire le plus fréquent chez l’enfant, concerne entre 2 000 et 4 000 patients en France. La forme systémique de cette maladie (AJIs), appelée aussi maladie de Still, est une forme rare et sévère, qui provoque une inflammation généralisée et peut entraîner des séquelles, notamment un handicap fonctionnel et un retard de croissance.

Asthme et médecine personnalisée

Asthme et médecine personnalisée

235 millions de personnes souffrent d'asthme dans le monde (source : OMS). En France, elles sont plus de 4 millions (source : Association Asthme et allergies). C'est la maladie chronique la plus répandue chez l"enfant.

Le lebrikizumab, nouvelle molécule issue de la recherche Roche ciblant l’interleukine-13, pourrait être le 1er traitement issu de la médecine personnalisée dans ce domaine. En effet, Roche développe en parallèle un test compagnon (biomarqueur : la périostine) qui pourrait permettre d’identifier les patients pouvant bénéficier de ce traitement.

Mieux comprendre le système immunitaire

Mieux comprendre le système immunitaire

Dans 30 à 40% des cas, les traitements classiques de ces maladies sont peu efficaces ou mal tolérés. Les besoins médicaux restent donc importants. Roche concentre ses efforts sur la compréhension du fonctionnement du système immunitaire et la compréhension des causes ainsi que de l’évolution des maladies inflammatoires et auto-immunes.