Le coronavirus est considéré par l’OMS comme « la crise sanitaire mondiale majeure de notre époque »[1]. Puisqu’il s’agit d’un nouveau virus, de nombreuses inconnues demeurent. Mais une chose est sûre : nous avons tous un rôle à jouer !

Pour se protéger soi, son entourage et toutes les personnes fragiles. Pour alléger la charge de tous les professionnels de santé dont la mobilisation est exceptionnelle. Pour être aux côtés de tous ceux pour qui la vie compte.

Dans ce combat, nous avons tous un rôle à jouer…

… parce que cet ennemi est invisible et redoutable

Apparu en Chine fin 2019, le coronavirus est un nouveau virus qui provoque une maladie : le Covid-19. Celle-ci a pour principaux symptômes de la fièvre et des difficultés à respirer.

D’après l’OMS, environ 80 % des personnes guérissent sans traitement particulier. Mais un malade sur six présente des symptômes plus graves, notamment d’importantes difficultés respiratoires[2]. Certains sont plus à risque comme les personnes âgées ou celles présentant déjà des problèmes de santé (hypertension artérielle, cancer, diabète, maladies cardiovasculaires, autres maladies chroniques…).

Aucun vaccin ni aucun traitement n’existe pour le moment et la progression est exponentielle. En trois mois à peine, l’OMS qualifie la situation mondiale de pandémie[3].

Le monde de la recherche mobilisé

Afin de favoriser l'accès au diagnostic et de le rendre plus rapide, trouver un traitement ou inventer un vaccin, de nombreux programmes et essais cliniques sont en cours en France, en Europe et partout dans le monde. Nous assistons à la création d'une formidable chaîne de solidarité scientifique et humaine à l’échelle planétaire.

Attention aux anti-inflammatoires

Les autorités de santé indiquent que la prise d’anti-inflammatoires pourrait provoquer, dans certaines situations, l’aggravation de l’infection[4].

… parce que nous pouvons tous être vecteurs de cette maladie

La rapidité et l’ampleur de cette progression s’expliquent par un facteur clé : le mode de transmission. La maladie est très contagieuse et se diffuse via les éternuements, les postillons, le contact des mains… Avec une période d’incubation durant laquelle la personne infectée peut être contagieuse – même sans symptômes apparents – durant 14 jours.

Un seul mot d’ordre désormais : ralentir les transmissions. Et ce, en respectant les consignes claires données par les autorités. Celles-ci nous concernent tous.

Respecter impérativement les gestes “barrière” :

  • se laver les mains très fréquemment
  • tousser ou éternuer dans son coude ou un mouchoir
  • utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter
  • éviter de se toucher le visage
  • éviter tout contact : pas de main serrée, ni embrassade

Si vous êtes dans la nécessité de poursuivre un traitement médicamenteux en cas de maladie chronique. 

  • Vous ne devez pas interrompre vos traitements de votre propre initiative et vous devez contacter votre médecin traitant ou le professionnel de santé qui vous suit et suivre leurs recommandations.
  • Les établissements de santé sont des lieux où les contacts humains sont nombreux avec un risque possible de transmission du virus. Prenez contact avec votre médecin traitant ou le professionnel de santé qui vous suit avant de vous rendre aux rendez-vous dans le cadre de votre traitement.
  • Si vous développez des symptômes évocateurs d’infection au coronavirus, appelez votre médecin traitant. En cas de malaise ou de difficultés respiratoires, appelez le 15.
    Dans tous les cas précisez dans quel hôpital vous êtes suivi pour votre traitement afin que le médecin puisse au besoin contacter votre médecin traitant ou le professionnel de santé qui vous suit.

Adapter son quotidien selon les règles d'hygiène en vigueur, les modalités de déconfinement et les autorisations de déplacement propres à sa région. Vous pouvez retrouver ces informations sur le site du Gouvernement :
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

Et surtout, toujours garder avec les autres personnes une distance de sécurité d’au moins un mètre.

Pour vous protéger des informations fausses et parfois inutilement alarmantes qui circulent sur le COVID-19, vérifiez vos sources.
Retrouvez ici une liste de contenus fiables à consulter : 

Chez Roche, nous sommes résolument engagés

Notre mobilisation est totale pour nos collaborateurs et auprès des professionnels de santé, auxquels nous devons tant.

  • A compter du 16 mars, l’ensemble des collaborateurs de Roche Pharma France ont été invités à travailler de chez eux. L’ensemble des activités est maintenu et simplement adapté au travail à distance.
  • Nous nous engageons à fournir toujours plus de solutions de diagnostic en mobilisant au maximum notre capacité de production.
  • Parce que les maladies infectieuses sont au cœur de notre mission, nous sommes au soutien des acteurs publics et de santé dans cette course contre la montre pour mettre au point des solutions thérapeutiques efficaces.
  • Nous nous organisons pour assurer la continuité de nos activités et services, garante de l’accès aux soins pour tous, tout en protégeant la santé de nos collaborateurs.

Restons unis, mobilisés et responsables.

 

[1] Conférence de presse de l’OMS du 16 mars 2020.
https://www.who.int/fr/dg/speeches/detail/who-director-general-s-opening-remarks-at-the-media-briefing-on-covid-19---16-march-2020

[2] https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/q-a-coronaviruses

[3]https://www.who.int/fr/dg/speeches/detail/who-director-general-s-opening-remarks-at-the-media-briefing-on-covid-19---11-march-2020

[4] https://ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/COVID-19-l-ANSM-prend-des-mesures-pour-favoriser-le-bon-usage-du-paracetamol

 

 

M-FR-00000071 - Établi en mars 2020