#ASCO20
Roche mise sur l’innovation, le collectif et la data pour transformer la vie des patients atteints d’un cancer.

Cette année, la 56e rencontre du congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) a eu lieu du 29 au 31 mai en virtuel, sous le thème « Unite & Conquer : Accelerating Progress Together ».

Dans le contexte sanitaire inédit que nous traversons, Roche poursuit plus que jamais son engagement continu dans la recherche contre le cancer.
En contribuant au programme scientifique du congrès par un nombre important de présentations, son actualité a notamment été marquée par les premiers résultats prometteurs d’une immunothérapie issue de la recherche Roche dans le cancer bronchique non à petites cellules, ainsi que des données confirmant l’intérêt de l'introduction précoce des thérapies innovantes dans la prise en charge du cancer du sein, en particulier le cancer du sein HER2+.
Des études issues des partenariats de Roche avec Flatiron Health et Foundation Medicine ont également concerné l'intérêt du séquençage génomique de nouvelle génération dans le choix thérapeutique des oncologues. 

Le congrès de l’ASCO, un rendez-vous annuel incontournable de la cancérologie
 

Cette année, parce que la recherche contre le cancer doit continuer à avancer malgré le contexte sanitaire inédit que nous traversons, un dispositif digital a été déployé pour  partager les dernières avancées scientifiques mondiales en oncologie.

Au total, ce sont plus de 60 000 professionnels de santé de toutes disciplines et du monde entier qui ont pu assister au programme scientifique virtuel du congrès dans un même objectif : mieux soigner les patients atteints de cancer.

quote

Roche est intervenu dans la plupart des sessions de ce congrès pour présenter de nouvelles données autour de 19 molécules innovantes, dans 21 types de cancers différents[1]. Une présence qui témoigne de son engagement sur tous les fronts de la lutte contre le cancer, au plus près des besoins des patients.

Les 5 chiffres à retenir
 

382 000[2]
nouveaux cas de cancers en 2018 en France métropolitaine

196[3]
études cliniques en cancérologie menées en France, impliquant 16 310 patients

N°1
Roche est le 1er investisseur mondial du secteur de la santé en R&D[4], pionnier dans le diagnostic in vitro et leader des traitements en cancérologie

19[5]
molécules contre le cancer présentées par Roche lors de ce congrès majeur en oncologie

50
projets en immunothérapie[6], un réseau de 27 institutions de recherche, dans 10 pays

Un engagement continu de Roche pour faire avancer la recherche en oncologie

Acteur majeur en oncologie depuis plus de 50 ans, Roche continue à faire avancer la recherche en développant des traitements innovants dans le cancer, dont des nouvelles combinaisons d’immunothérapies pour stimuler le système immunitaire des patients contre les cellules tumorales. C’est le cas aussi des thérapies ciblées qui contribuent à élargir l’arsenal thérapeutique dans des formes rares de cancers, y compris en onco-pédiatrie. Ces avancées apportent ainsi de nouveaux espoirs en cancérologie.

Avec plus de 20 molécules[7] en développement, Roche étudie ainsi aujourd’hui les avantages potentiels de l’immunothérapie en combinaison avec la chimiothérapie, des thérapies ciblées ou d'autres immunothérapies dans le but de fournir à chaque patient un traitement personnalisé pour combattre le cancer.

Roche a présenté  en ce sens plusieurs travaux de recherche lors de l’#ASCO20. Des avancées prometteuses ont été annoncées dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules, dont le pronostic reste sombre, avec les premiers résultats encourageants d’une immunothérapie issue de la recherche Roche.

Vers une introduction plus précoce des traitements innovants dans les parcours de soins
 

Aux côtés des thérapies traditionnelles que sont la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, les thérapies innovantes telles que l’immunothérapie sont ainsi venues compléter l’arsenal thérapeutique des médecins pour mieux prendre en charge leurs patients atteints de cancer.

Parallèlement à la chirurgie lorsqu’elle est possible, les acteurs de santé évaluent la pertinence de l’introduction plus précoce des thérapies innovantes pré-chirurgie (néo-adjuvant) et post-chirurgie (adjuvant) dans le traitement des cancers.

C’est notamment le cas dans le traitement du cancer du sein HER2+ à un stade précoce, pour lequel Roche continue à développer des thérapies innovantes, 20 ans après la découverte du premier anticorps monoclonal qui a fait progresser la prise en charge de ces cancers.

 

quote

Faire de la médecine personnalisée une réalité

Fort de sa double expertise diagnostique et pharmaceutique, Roche a l’ambition de faire de la médecine personnalisée une réalité pour les patients atteints de cancer. Elle consiste à adapter les traitements en fonction de l’analyse génomique des tumeurs, les caractéristiques des patients et l’information moléculaire, dans une logique de soutenabilité du système de santé.

Grâce à ses partenariats avec Foundation Medicine Incorportion (FMI) et Flatiron Health aux Etats-Unis, Roche s'est doté d'outils de séquençage et d’analyse des gènes performants, convaincu que le profilage génomique des tumeurs permettra d’optimiser les études cliniques en oncologie, mais aussi de mettre au point une nouvelle génération de tests de diagnostic moléculaire pour proposer aux patients des stratégies thérapeutiques personnalisées en fonction du profil génomique de leur tumeur. 

 

L’engagement de Roche en oncologie

Roche est engagé dans la lutte contre les cancers depuis plus de 50 ans, guidé par la volonté d'innover pour donner plus de chances aux patients.

Grâce à sa recherche d’excellence, Roche a contribué aux progrès significatifs réalisés ces 20 dernières années dans la prise en charge des cancers les plus fréquents (cancer du sein, du poumon, du côlon, de l'estomac…), mais aussi de cancers plus rares (mélanome, cancer de l’ovaire, du col de l’utérus…). Aujourd’hui, notre portefeuille de produits, parmi les plus prometteurs de l’industrie pharmaceutique, répond à des besoins médicaux non satisfaits, en particulier en cancérologie et en hématologie.

Dans un système de santé en pleine mutation, de nombreux défis mettent en avant deux impératifs à concilier : contribuer à la maîtrise des dépenses de santé tout en garantissant aux patients l’accès aux innovations thérapeutiques. Nous avons choisi de passer d’un modèle traditionnel qui met le médecin et le médicament au centre de ses activités à un modèle centré sur le patient et l’accès aux innovations thérapeutiques.

Pour le patient, nous voulons proposer et valoriser une offre de solutions intégrées composée de traitements innovants bien sûr et aussi de diagnostics, de données de vie réelle et de services qui vont dans le sens de l’accompagnement des patients et de la soutenabilité du système de santé.

 

Sources

[1] https://www.roche.com/media/releases/med-cor-2020-05-07.htm
[2] Santé publique France https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers
[3] Rapport de contribution sociétale 2019 : https://www.roche.fr/content/dam/rochexx/roche-fr/roche_france/fr_FR/rse/2019/Roche_Rapport%20de%20Contribution%20Soci%c3%a9tale%202019.pdf
[4] Etude Global Innovation 1000 PwC 2018. En millions de dollars investis en R&D.
[5] https://www.roche.com/media/releases/med-cor-2020-05-07.htm
[6] rapport de contribution sociétale 2019 - p. 14
[7] https://www.roche.com/media/releases/med-cor-2020-05-14.htm

 

 

 

Etabli en Juin 2020 - M-FR-00000220