« Innover c’est bon pour la santé » : 10 propositions pour encourager l’innovation dans notre système de santé


Portée par l’économiste et co-fondateur de Care Factory, Daniel Szeftel, « Innover c’est bon pour la santé » est une étude menée par l’Institut de l’entreprise avec le soutien de Dassault Systèmes et de Roche France.

L’innovation, un atout pour maîtriser les coûts : contradictoire ?

On reproche souvent à l’innovation de coûter cher, trop cher. Et pourtant, cette note propose d’inverser la tendance et montrer que : « L’innovation dans le secteur de la santé pourrait être un levier puissant pour relever les défis tant financiers que qualitatifs de notre système ». Grâce à l’innovation en santé, notre système pourrait « gagner en efficience au profit des patients, des acteurs et de la collectivité ».

Comment lever les freins à l’accès aux innovations de notre système de
santé ?

Daniel Szeftel formule 10 propositions concrètes et opérationnelles construites autour de 6 grands axes pour lever les freins et encourager les innovations. Chaque axe reprend des enjeux majeurs auxquels l’innovation doit faire face comme l’entrée sur le marché, son financement, ou encore sa diffusion. Face à ces enjeux, des propositions concrètes sont présentées. Par exemple concernant le financement de l’innovation, il est recommandé de permettre un financement anticipé et de développer le remboursement temporaire des innovations. 

Comment sont construites ces 10 propositions ?

Elles sont toutes présentées de la même manière. Après avoir rappelé les freins et la problématique, la Note expose ce qui se passe à l'étranger à travers des exemples concrets. A partir de ces comparaisons étrangères, des pistes d’amélioration sont envisagées pour la France. Un des points forts de cette Note est l’anticipation des impacts de la proposition formulée pour chaque acteur du système de santé français que sont les patients, les professionnels, les cliniciens, les payeurs, les industriels, la France, ...

Une conférence-débat le mercredi 27 septembre 

La table-ronde du mercredi 27 septembre a rassemblé a rassemblé Jean-Yves Fagon (Délégué ministériel à l’innovation en santé), Alexandre Le Vert (CEO, Ixamio), Samie Medjebar (Buisiness developpement, BioSerenity), Jean-Frédéric Petit-Nivard (Innovation Manager chez Roche), Sidarth Radjou (Co-fondateur et CTO, Biomodex), et Daniel Szeftel (auteur de la note “Innover, c’est bon pour la santé” et Directeur de Carez Factory).

Retrouvez les photos de l'événement :

Innover, c'est bon pour la santé !

Pour découvrir les 10 propositions, télécharger la Note “Innover c’est bon pour la santé”

Roche France s’est aussi associé à 113 experts de la cancérologie venant de toute la France pour présenter 30 propositions concrètes pour une innovation responsable et porteuse d’avenir pour la cancérologie française.

Découvrez le détail de ces propositions dans le manifeste AVISé : 30 propositions pour l’innovation en cancérologie dans un manifeste d’experts impulsé et soutenu par Roche.