Nos engagements pour l'environnement

Nos engagements pour l'environnement

Nous agissons dans le soucis constant de la durabilité sociétale et environnementale. Notre approche globale de la santé au service du patient est indissociable de l’enjeu de la préservation des ressources naturelles et de la lutte contre les changements climatiques.

Notre engagement en faveur du progrès en santé passe aussi par une démarche volontariste d’optimisation de notre empreinte environnementale, directe et indirecte. En France, bien que nous n’ayons qu’une activité tertiaire sans site de production, nous avons fait le choix d’un bâtiment Haute Qualité Environnementale. Jour après jour, nous nous efforçons de réduire durablement les impacts liés à notre activité sur l’eau, l’air et la biodiversité.

La protection de l’environnement étant l’un des enjeux majeurs de nos sociétés, nous agissons de manière proactive, pour limiter les conséquences éventuelles de notre activité sur l’environnement.

Les bons résultats des études concernant notre impact environnemental, menées au niveau du groupe, résultent d’une démarche dépassant souvent le cadre des obligations internationales et locales. Nos initiatives pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et à modérer l’impact de l’entreprise sur l’environnement ont notamment été saluées à l’échelle mondiale en obtenant pour la neuvième année consécutive la première place des entreprises de santé au Dow Jones Sustainability Index.

N°1

au classement Dow Jones Sustainability (DJSI) en qualité d’entreprise la plus durable du secteur pharmaceutique, des biotechnologies et des sciences de la vie pour la 9e année consécutive.

-8,7%

C’est la baisse de l’impact environnemental par salarié par rapport à 2016, alors même que nous sommes dans un contexte de production croissante(1).
 


Réduire les impacts environnementaux liés à notre activité et à nos produits

Depuis plus de 120 ans, le développement durable fait partie intégrante des activités de Roche. Ainsi, nous poursuivons notre politique volontariste d’optimisation de notre consommation d’énergie de même que nous nous efforçons, jour après jour, de réduire de manière continue les impacts environnementaux liés à notre activité et à nos médicaments.

Produire en respectant l’environnement

Nos process de production biotechnologique sont reconnus plus efficaces que d’autres méthodes en matière de consommation de matières premières, d’eau, d’énergie et de production de déchets(2).

Dès la conception des médicaments, nous évaluons leur impact potentiel en matière d’écotoxicité. Les nouvelles technologies que nous utilisons pour découvrir de nouveaux médicaments, telles que la biologie moléculaire, l’ingénierie génétique, la génomique etc., sont très peu polluantes et aucune substance active présente dans les médicaments Roche ne peut être considérée comme un perturbateur endocrinien(3).

Près de 80 % de nos ventes (en chiffre d’affaires en France) sont réalisées avec des anticorps monoclonaux qui ont un faible taux d’excrétion et sont estimés par les autorités compétentes comme ne présentant aucun risque significatif sur la ressource en eau(4). D’après la méthodologie Persistance-Bioaccumulation-Toxicité, aucune de nos substances actives n’est considérée comme présentant un risque significatif pour l’environnement.

Une reconnaissance durable au niveau international

Obtenus grâce à une politique volontariste dépassant souvent les obligations locales et internationales, nos résultats ont été reconnus en 2017, pour la quatrième fois, par le CDP, plateforme mondiale de reporting environnemental à but non lucratif, tant pour la gestion des ressources naturelles que celle des émissions de gaz à effet de serre. En 2017, le CDP a classé le groupe Roche parmi les entreprises de sa liste A pour l’eau (Water-A list). Les entreprises figurant sur cette liste se voient attribuer la note la plus élevée selon la méthodologie de notation du CDP.

Réduire notre empreinte environnementale un objectif continu et reconnu

Année après année, nous améliorons notre performance environnementale globale avec des progrès significatifs en matière d’efficacité énergétique. Des objectifs environnementaux Groupe pour certains atteints avant échéance.

« Nous soutenons la Convention sur la diversité biologique de Rio et le protocole de Nagoya. Et depuis deux ans le groupe Roche met sa stratégie en regard des Objectifs de Développement Durable (ODD). »

Un siège social HQE®

« Forts de nos partenariats avec Cyclamed(5) et Adelphe(6) nous contribuons au recyclage des médicaments non utilisés et des piquants-tranchants. »

En France, notre siège social intégré à un éco quartier, est situé dans un bâtiment à Haute Qualité Environnementale® Construction et Exploitation, qui nous permet d’optimiser nos consommations d’énergie et de trier efficacement nos déchets. 70 % de notre système de refroidissement fonctionne grâce à des énergies renouvelables et de récupération (l’eau de la Seine).

Nos collaborateurs ont accès à un restaurant d’entreprise engagé dans une démarche de développement durable soucieuse de la lutte contre le gaspillage. Nos produits sont fabriqués dans des usines intégrant des systèmes de management environnemental conçus sur la base des normes internationales. Les données qualitatives et quantitatives relatives à la consommation d’eau et d’énergie, aux émissions de gaz à effet de serre et, plus largement, celles ayant trait au développement durable sont présentées dans le rapport annuel du Groupe et revues par un organisme tiers indépendant attestant leur présence et leur sincérité, par échantillonnage et visites de site dans le monde entier.

Les démarches relatives au changement climatique, à l’eau et à la chaîne logistique sont soumises au CDP et accessibles au grand public (www.cdp.net). Ces résultats traduisent la performance du pilotage et de l’organisation en matière d’Hygiène, Sécurité et Environnement.

En savoir plus sur le tri des médicaments

Cycle de vie du produit : un écobilan en nette amélioration

18,5%

de l’énergie provient de sources renouvelables, en 2017.

L’« Eco-balance » ou écobilan est une méthode de calcul des atteintes à l’environnement applicable aux entreprises développée par l’Office fédéral de l’environnement suisse. Elle considère tout le cycle de vie du produit, depuis l’éventuelle extraction des ressources et la fabrication jusqu’à son élimination, en passant par le transport et l’utilisation. Roche a décidé de viser un objectif de réduction de son écobilan de 10 % entre 2015 et 2019.

Ce résultat ayant été atteint dès 2016, un objectif de réduction supplémentaire de 2 % par an a été fixé. En 2017, 67,7 % de notre écobilan mondial était constitué par les émissions dans l’air ; la plus grande partie d’entre elles était due au CO2. Il s’agit donc de poursuivre l’optimisation de la consommation d’énergie et d’avoir recours d’ici 2020, à hauteur de 20 %, aux énergies renouvelables pour réduire nos émissions en matière de gaz à effet de serre.

Sources

  1. Rapport annuel groupe Roche 2017
  2. “Roche Position on Biotechnology-Safety, Health end Environmental Aspects” avril 2017 disponible sur www.roche.com. 
  3. “Roche Position on Pharmaceuticals in the environment (PIE)”, avril 2017, disponible sur www.roche.com.
  4. “Roche Position on Water”, avril 2017, disponible sur www.roche.com. 
  5. Cyclamed est une association française, créée en 1993 dont la principale mission est de collecter les médicaments non utilisés rapportés par les particuliers en pharmacie. 
  6. Adelphe est une entreprise privée agréée par les pouvoirs publics pour remplir une mission d’intérêt général : participer au pilotage du dispositif national de collecte, de tri et de recyclage des emballages ménagers.