La sclérose en plaques : une seule maladie mais des formes différentes

La sclérose en plaques se présente sous de nombreuses formes variant en fonction de la vitesse de progression de la maladie, de la présence ou non de poussées (traduction de l’inflammation et correspondant à l’apparition de troubles).

On distingue essentiellement trois types de sclérose en plaques, ayant chacune des variabilités importantes d’un patient à l’autre 1  :   

La sclérose en plaques  récurrente-rémittente (SEP-RR)

C’est la  forme la plus courante. Elle se retrouve dans 80 à 85% des cas et se caractérise par des poussées aiguës peu fréquentes avec des périodes de rémission complète (sans symptôme) ou partielle, sans que le handicap progresse entre les poussées.

La forme secondairement progressive de la sclérose en plaques

Elle  apparaît chez près de 50 % des patients après un délai d’évolution d’une SEP-RR de 5 à 20 ans. La progression de la maladie se fait alors avec ou sans poussées entrainant une évolution du handicap.

La sclérose en plaques progressive-primaire (SEP-PP)

Bien que plus rare, elle touche 10 à 15% des patients et évolue rapidement, sans période de rémissions. 

Quel que soit le type de sclérose en plaques, il existe des critères permettant de définir l’activité de la maladie et de suivre son évolution. L’existence de poussées, la progression du score EDSS (score permettant la cotation du handicap), et l’apparition de nouvelles lésions visualisables à l’IRM sont reconnus comme étant des marqueurs d’activité de la maladie. 2

Sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR)

Sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR)

85% des patients atteints de sclérose en plaques ont initialement une SEP-RR3
 


Sclérose en plaques progressive primaire (SEP-PP)

Sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR)

10% des patients atteints de sclérose en plaques ont une forme progressive primaire3


 

Sclérose en plaques secondairement progressive (SEP-SP)

Sclérose en plaques secondairement progressive (SEP-SP)

Au cours du temps, dans la plupart des cas la SEP-RR évolue vers une SEP-SP4
 


Sclérose en plaques progressive primaire avec poussées

Sclérose en plaques secondairement progressive (SEP-SP)

5 % des patients atteints de sclérose en plaques ont une forme progressive primaire avec poussées3


 


1. HAS. Guide Affection de longue durée. Sclérose en plaques. Septembre 2006.
2. Rotstein DL et al. Evaluation of no evidence of disease activity in a 7-year longitudinal multiple sclerosis cohort. JAMA Neurol. 2015;72(2):152-8. 
3. Multiple Sclerosis International Federation. Types of MS. Available at http://www.msif.org/about-ms/types-of-ms/.
4. Trojano M., et al. (2003) The transition from relapsing–remitting MS to irreversible disability: clinical evaluation. Neurol Sci, 24(Suppl. 5): S268–S270.