Notre engagement chez Roche dans La lutte contre la polyarthrite rhumatoïde

Nous ciblons nos efforts de recherche sur les besoins de santé non satisfaits, pour optimiser la prise en charge de chaque patient

Faire progresser les connaissances sur la maladie pour améliorer l’offre thérapeutique

Roche est engagé dans la recherche des causes de la polyarthrite rhumatoïde depuis les années 1990 et en a révolutionné l’approche. Nos chercheurs ont mis au point deux thérapies innovantes. Elles appartiennent à la famille des biothérapies ou biomédicaments. Ces biomédicaments ont été les premiers de leur classe thérapeutique, grâce à des mécanismes d’action innovants. L’un agit sur le lymphocyte B. L’autre, développé en partenariat avec Chugai, un leader mondial dans le domaine des biotechnologies, est un inhibiteur de la transmission du signal médié par les récepteurs de l’interleukine 6 (IL-6), un médiateur chimique particulièrement présent dans la polyarthrite rhumatoïde. Ces solutions ont contribué à changer la façon dont les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde sont traités : elles ont apporté une alternative aux médecins et aux patients.

Favoriser l’adhésion du patient au traitement et son autonomie

Pour permettre au patient de pouvoir réaliser lui-même ses injections, sans être obligé de se rendre à l’hôpital, nous avons développé une forme « sous-cutanée » (par injection sous-cutanée) pour l’un de nos biomédicaments. Pour les patients, c’est un gain de temps et de confort considérable. Ils sont ainsi davantage acteurs de leur prise en charge.

Nous sommes un partenaire de santé pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et pour les professionnels de santé qui les accompagnent.


Chez Roche, nous améliorions le parcours de vie du patient :

en facilitant le diagnostic et le suivi du patient

Pour le patient atteint de polyarthrite rhumatoïde, la précocité du diagnostic est déterminante dans le succès de son traitement1. L’échographie intervient dans le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde, mais aussi dans le suivi pour évaluer la progression et la réponse aux traitements2. Pour favoriser le partage des expériences et des avancées en matière de diagnostic, nous organisons un programme « Master Echo » qui est une journée de formation annuelle où se réunissent les rhumatologues qui utilisent l’échographie dans le diagnostic et le suivi de la polyarthrite rhumatoïde. En complément, nous avons développé l’application gratuite pour Smartphones et tablettes « Score Echo» afin d’aider les rhumatologues à établir des scores échographiques utilisés dans le suivi du patient.

en accompagnant les professionnels de santé

Compte tenu de la complexité de la maladie et de ses comorbidités, un suivi multidisciplinaire est nécessaire. Rhumatologues, mais aussi professionnels médicaux, paramédicaux, ou sociaux suivent le patient dans son parcours de vie.


Notre souhait chez Roche est de favoriser la discussion multidisciplinaire, afin de permettre une prise en charge optimale

Pour y parvenir, nous avons mis en place un programme national d’accompagnement des professionnels de santé impliqués dans le parcours de soins du patient, avec des formations sur la polyarthrite rhumatoïde, des outils de formation à distance des pharmaciens et des réunions d’échanges entre professionnels de santé.

en facilitant le partage d’informations et d’expériences pour les patients

Depuis 2010, nous mettons à disposition des patients et de leur entourage, le blog d’information et de sensibilisation www.polyarthrite-rhumatoïde.fr. Il rassemble aujourd’hui la première communauté de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Ce blog a pour vocation d’aider les patients à mieux comprendre la maladie et l’appréhender au quotidien dans la vie professionnelle comme familiale avec des conseils, ou de leur permettre de témoigner et partager leur expérience personnelle avec des personnes faisant face aux mêmes questionnements.

C’est en étant mieux informé que le patient – aidé de son entourage – devient acteur de sa santé. Nous mettons à disposition du patient une information exhaustive pour qu’il ait une meilleure connaissance de sa maladie s’il le désire et prenne part aux décisions concernant les choix thérapeutiques.

en soutenant la recherche

Chaque année, nous soutenons la marche caritative du PolyAr’Trottons, organisée par l’Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde (ANDAR) avec la communauté médicale. Les dons collectés dans le cadre de cette manifestation sportive sont reversés à France Rhumatismes, un fonds de dotation créé par la Société Française de Rhumatologie qui soutient la recherche en rhumatologie. Le Polyar’trottons vise aussi à attirer l’attention du grand public et des autorités sur la nécessité d’améliorer le diagnostic précoce de la polyarthrite rhumatoïde.
 

1 Gaujoux-Vialaa C. et al, Recommandations de la Société française de rhumatologie pour la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde, Revue du rhumatisme 81 (2014) 303–312
Zufferey P., Becce F. Rôle de l’imagerie dans le diagnostic et le suivi de la polyarthrite rhumatoïde, Rev Med Suisse 2014;585-589