Lutte contre la crise sanitaire due à la Maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer a un très gros impact sur les individus, les soignants, les familles et la société. 

Une atteinte à notre identité

Comme nulle autre maladie, la maladie d’Alzheimer porte atteinte à notre identité et change l’être que nous sommes. Elle fait table rase de notre passé et de notre avenir, vole nos souvenirs, rend les tâches simples de la vie quotidienne impossibles à réaliser et transforme nos proches en étrangers. 

Un lourd fardeau pour la société

Le monde a désespérément besoin d’un traitement efficace pour la maladie d’Alzheimer. D’ici 2050, plus de 130 millions de personnes seront atteintes de démence1.

Des centaines de millions de familles devront faire face à une souffrance émotionnelle, voire physique et des problématiques financières. L’impact de la maladie d’Alzheimer va également au-delà de la sphère familiale. Jusqu’à ce qu’il y ait des traitements capables de ralentir, prévenir ou soigner la maladie d’Alzheimer, la collectivité devra porter le fardeau de la perte d’indépendance des malades et des coûts associés. 

Interrompre le cours de la maladie d’Alzheimer, est-ce possible ? 

Chez Roche, nous voulons nous attaquer de front à cette crise imminente. Forts de notre longue histoire de transformation des découvertes scientifiques en médicaments qui ont changé des vies, nos chercheurs sont en train de créer des technologies permettant d’en apprendre plus sur la façon dont la maladie d’Alzheimer commence et progresse. Nous développons actuellement des médicaments qui ciblent la biologie de la maladie d’Alzheimer de nombreuses façons. Notre objectif aujourd’hui est de changer la manière dont la maladie affecte le cerveau, pas seulement de traiter les symptômes. Notre but ultime est d’interrompre le cours de la maladie d’Alzheimer.

Améliorer les soins grâce à une détection précoce

Nous nous servons également de notre expertise unique en matière de diagnostic pour développer de nouveaux tests de détection de la maladie d’Alzheimer et fournir aux cliniciens des informations plus complètes pour poser des diagnostics. Cela aiderait les patients d’aujourd’hui à recevoir de meilleurs soins, et les patients de demain à recevoir des traitements efficaces avant qu’ils ne commencent à perdre la mémoire.

S’attaquer à différents défis

Notre ambition est audacieuse : aider à résoudre l’un des plus grands problèmes de santé publique de notre temps. Toutefois, nous savons que la science seule ne sera pas la solution. De nombreux changements doivent se produire, notamment la façon dont la société finance la recherche, la façon dont les gouvernements évaluent la valeur des traitements innovants et la façon dont nous prenons soin des personnes atteintes de démence.

Mettre fin ensemble à la maladie d’Alzheimer

Nous ne pouvons répondre à tous ces défis qu’en travaillant de concert avec les gouvernements, les chercheurs universitaires, nos pairs de l’industrie, les défenseurs des intérêts des patients, les soignants et les patients eux-mêmes. Tous ensemble, nous voulons mettre fin au fléau que représente la maladie d’Alzheimer.

Les petites victoires comptent

L’histoire nous a appris que nous ne pouvons pas nous attendre à guérir du jour au lendemain une maladie telle que la maladie d’Alzheimer. Dans un avenir proche, il est probable que nous remportions de petites victoires qui feront avancer la recherche. Chez Roche, nous sommes déterminés à continuer le combat dans la maladie d’Alzheimer. 
 

References

  1. Alzheimer's Disease International. World Alzheimer Report 2015: The Global Impact of Dementia. Available at: http://www.alz.co.uk/research/WorldAlzheimerReport2015.pdf. Last accessed May 2016.