Dépistage des cancers féminins en France



Dépistage du cancer du sein : les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser tous les 2 ans une mammographie et un examen clinique chez un radiologue agréé dans le cadre du dépistage organisé au niveau national.

Dépistage du cancer du col de l’utérus : les recommandations de dépistage s’adressent aux femmes de 25 à 65 ans les invitant à réaliser un examen de dépistage tous les trois ans après deux frottis normaux réalisés à un an d’intervalle. Le déploiement d’un programme national est prévu à l’horizon 2018.


Participation et suivi des recommandations :


• Cancer du sein


Dépistage cancer du sein

En 2016, 97% déclarent avoir réalisé au moins une mammographie de dépistage du cancer du sein au cours de leur vie.


Dépistage cancer du sein

75% déclarent avoir réalisé au moins une mammographie de dépistage du cancer du sein dans les deux années passées.



• Cancer du col de l’utérus


Dépistage cancer du col de l’utérus

En 2016, 94% déclarent avoir réalisé au moins un frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus dans leur vie.


Dépistage cancer du col de l’utérus

74% déclarent avoir réalisé au moins un frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus dans les trois années passées, conformément aux recommandations.
Facteurs de risque


Connaissance des facteurs de risque :


• Certains facteurs de risque de cancer du sein sont bien connus des femmes de plus de 50 ans 


54% des femmes interrogées citent l’hérédité/les antécédents familiaux comme facteurs de risque associé au cancer du sein. Les risques liés à la consommation d’alcool, de tabac et le facteur surpoids /obésité, étaient rarement cités, alors que ce sont des facteurs de risque reconnus scientifiquement de cancer du sein.

• Le principal facteur de risque de cancer du col de l’utérus est mal connu des femmes de plus de 50 ans et de fausses idées sont répandues


22% des femmes ont cité les infections sexuellement transmissibles comme facteur de risque du cancer du col de l’utérus, dont 8 % le papillomavirus humain (HPV). Pourtant, ce dernier représente le facteur de risque principal du cancer du col. 30% des femmes citent l’hérédité et les antécédents familiaux comme facteurs de risque du cancer du col, alors que ces risques ne sont pas reconnus scientifiquement.


Influence de l’âge


Influence de l’âge


• Cancer du sein


Les femmes des catégories d’âge plus élevées 65 - 74 ans, sont significativement moins nombreuses à suivre les recommandations préconisant une mammographie tous les deux ans.

• Cancer du col de l’utérus


En revanche, quel que soit leur âge entre 50 et 65 ans, les femmes suivent les recommandations préconisant la réalisation d’un frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus tous les 3 ans.


Impact de la précarité


Impact de la précarité


• Les femmes dites précaires sont moins mobilisées dans le dépistage que les femmes non-précaires


Elles sont moins nombreuses à avoir réalisé au moins un examen de dépistage dans leur vie, que ce soit une mammographie de dépistage du cancer du sein ou un frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus. Elles sont également moins nombreuses à suivre les recommandations préconisant une mammographie tous les deux ans et un frottis tous les trois ans.