Activité physique et cancer
Comment appréhender l'activité physique
lorsqu'on est atteint d'un cancer ?


Comment appréhender l'activité physique lorsqu'on est atteint d'un cancer ? Pourquoi le sport est important en terme de prévention, pendant et après le traitement ? Roche est à l'initiative du livret "Activité physique et cancer" afin de répondre à ces questions et d'inciter chaque lecteur à pratiquer une activité physique adaptée.


La brochure « Activité physique et cancer »


 


Quatre affiches pour sensibiliser aux bienfaits du sport


1. Sport sur ordonance

Imprimer

2. Qualité de vie

Imprimer

3. Pratique de l'escrime

Imprimer

4. Diminuer le surpoid

Imprimer

Diminuer le surpoids pour mieux vivre son cancer
 

Dans des sociétés où le surpoids et l’obésité deviennent des priorités de santé publique, l’importance de l’Activité Physique Adaptée (APA) a été démontrée en cancérologie. Elle permet en effet une amélioration de la qualité de vie, de l’état psychologique, de la fatigue. Des études ont démontré qu’elle améliore, après traitement d’un cancer du sein localisé, la survie globale à 5 et 10 ans, avec des gains respectifs de 4 et 6 % tout en diminuant de 50 % le risque de rechute.

Télécharger le poster
 



Il est souvent conseillé de réaliser
une activité d’environ une demie heure par jour

Patientes pratiquant l’escrime
 

Cette activité physique s’adresse aux femmes de tout âge. En cours de traitement ou non, sportive ou non.

L’Escrime Adaptée est dispensée par un maître d’armes spécialement formé. Aucune touche n’est portée sur l’escrimeuse. De façon ludique, l’escrime adaptée permet de récupérer de la mobilité du bras, de la coordination, d’entretenir sa posture, ses capacités physiques et son équilibre.


Télécharger le poster
 



De façon ludique, l’escrime adaptée permet de récupérer de la mobilité du bras

Amélioration de la qualité de vie
 

Chez les patients atteints de cancer, l’Activité Physique Adaptée (APA) améliore la fatigue, le moral, l’estime de soi, la qualité de vie, les capacités physiques, l’acceptation des traitements et la réduction des effets secondaires.

Télécharger le poster
 



Tous les exercices sont bons à condition qu’ils soient réguliers

Activité physique sur ordonnance
 

La maladie cancéreuse entraîne souvent un processus de déconditionnement qui se caractérise par une baisse des capacités fonctionnelles et de la condition physique générale, impactant la vie au quotidien, au travail et à la maison.

Au-delà des bienfaits de la pratique du sport sur la qualité de vie, la tolérance des traitements anticancéreux et l’estime de soi, il est maintenant prouvé scientifiquement qu’une activité physique régulière réduit le risque de rechute et améliore la survie de 40 %.


Télécharger le poster
 



Il est maintenant prouvé scientifiquement qu’une activité
physique régulière réduit le risque de rechute et améliore la survie de 40%