Parce que parfois les mots blessent,
comment appréhender la relation à la personne
touchée par un cancer ?


Quelles sont les expressions à éviter ? Comment trouver les mots appropriés lorsqu'on s'adresse à une personne touchée par le cancer ? Roche est à l'initiative du livret "Les mots qui blessent" afin de répondre à ces questions et d'apporter des solutions concrètes aux situations du quotidien.


Le fluidbook "Les mots qui blessent" à propos du cancer




Quatre posters pour sensibiliser à différentes situations


Avec des amis

Imprimer

En famille

Imprimer

Dans le milieu médical

Imprimer

Au travail

Imprimer

« Que veux-tu que
l’on te dise ! »
 

Une personne atteinte de cancer est une personne «normale», comme vous et moi mais qui souffre d’un cancer. Ce qui veut dire qu’elle a les mêmes besoins que n’importe qui, à savoir, qu’on lui dise bonjour, qu’on papote avec elle, bref, qu’on soit comme d’habitude, comme on a toujours été. Elle n’a pas forcément envie qu’on lui parle de sa maladie, elle a surtout besoin de rester dans la vie. Si vous ne lui dites même plus bonjour, elle se sentira évincée d’un quotidien dont elle a besoin. Il y a fort à parier qu’elle le vive comme une injustice. Avoir un cancer ne fait pas d’elle une pestiférée.

Télécharger le poster
 



Peut-être devriez-vous vous interroger sur votre propre rapport à la maladie.

« Un bonjour comment vas-tu ? » ne vous mettra pas en danger. Au pire, la personne vous dira : « pas très bien » et si vous ne savez pas quoi dire, un « je comprends » suffira.

« Bonne année et surtout bonne santé ! »
 

Cette phrase peut, compte tenu des circonstances, être mal perçue. Faites attention à vos automatismes. Cette fameuse santé est malheureusement indépendante de sa volonté. Bien sûr qu’il/elle aimerait avoir la santé, et lutte au quotidien pour la recouvrir.

Télécharger le poster
 



Trinquez avec des phrases plus adaptées, par exemple :

« Je te souhaite tout ce que tu désires, prends soin de toi »

« Christiaaaane, tu as oublié le déjeuner du cancer du côlon !!!! »
 

Avoir un cancer est loin d’être un qualificatif ! Le personnel soignant doit faire preuve d’humanité puisqu’il travaille avec de l’humain. Le malade n’est ni un numéro, ni un dossier, ni une maladie. C’est Madame ou Monsieur untel avec une pathologie appelée cancer. Le personnel soignant travaille parfois dans des conditions difficiles, le manque de temps est prégnant dans beaucoup de centres de soins.

Télécharger le poster
 



Mais dire que l’on a oublié le déjeuner dans la chambre N°X,
est tout aussi rapide.


« La prochaine fois que tu prends un arrêt maladie, peux-tu me prévenir avant ? »
 

Dire cela, c’est stigmatiser son collaborateur vis-à-vis de son cancer. Le collaborateur est en phase de rémission impliquant encore des rendez- vous réguliers chez les médecins, des examens, des contrôles et des temps de repos nécessaires. En tant que manager, il est important de créer un environnement favorable pour la bonne organisation de l’entreprise et pour son collaborateur. Cela implique l’anticipation et la planification des moments nécessaires pour le suivi de son traitement.

Télécharger le poster
 



Alors : « Ne t’inquiètes pas, si tu as besoin encore de te reposer ou si tu as besoin d’un rendez-vous médical, n’hésite pas à t’arrêter ; je comprends parfaitement et il n’y a aucun problème » correspondrait plus à la réalité.