Observatoire Roche / CSA Research : les Français et la recherche en santé

La recherche en santé est-elle bien connue des Français ? Qu’en pensent-ils ? Au travers d’un observatoire intitulé « Les Français et la recherche en santé », Roche Pharma France et CSA Research explorent la relation des Français avec la recherche. Pour la première vague de cet observatoire, ce sont 1002 individus représentatifs de la population française (âgés de 18 ans et plus) qui ont été interrogés du 22 février au 6 mars 2017. Découvrez les résultats.

Infographie Roche / CSA Research : les Français et la recherche en santé
● 6 enseignements sur les Français & la recherche en santé ●


1. Qui dit « recherche » dit « recherche en santé »

Pour 73% des Français, recherche rime avec recherche en santé, loin devant la physique, la robotique ou encore l’économie. Que leur évoque-t-elle ? La recherche en santé est synonyme de progrès médicaux qui améliorent la santé des patients, et ce pour 78% des Français interrogés. Un chiffre qui atteint les 87% chez les 65 ans et plus. Les essais cliniques sont quant à eux perçus par 59% des sondés comme une voie d’accès à des traitements en développement, et 70% des 18-24 ans partagent cet avis.

QUESTION – Quel domaine associez-vous spontanément à la recherche ? 

Les domaines associés à la recherche


2. Ce que la recherche en santé inspire aux Français

Les Français ont une vision positive de la recherche en santé, en plus de la percevoir comme un vecteur de progrès pour les patients. A l’affirmation « la recherche en santé est un domaine dans lequel la France est en pointe », 70% des Français répondent, à juste titre, « vrai », dont 22% avec certitude. Elle est même perçue par 61% des personnes interrogées comme un levier d’attractivité et de retombées économique. Néanmoins, chez 52% des 18-24 ans, la recherche en santé fait écho à des études longues et peu de débouchés. 34% des 25-34 ans l’associe à des parcours à la fois attractifs et précaires. 

QUESTION – Jouons à un jeu : les affirmations suivantes sont-elles, à votre avis, vraies ou fausses ?

Ce que la recherche en santé inspire aux Français

  

Mais surtout, la recherche en santé inspire des sentiments positifs aux Français, et seulement très peu de sentiments négatifs. En tête, l’espoir chez 75% des Français (82% chez les 65 ans et plus), l’admiration pour 41%, puis la curiosité pour 35% (46% chez les 18-24 ans). Elle n’a suscité la peur que chez 4% des sondés, 3% ont émis de l’incompréhension, et seulement 2% des Français éprouvent de l’indifférence.

QUESTION – Quand vous pensez à la recherche en santé, quels sentiments cela suscite chez vous ?

Quand les français pensent à la recherche en santé, quels sentiments cela suscite chez eux ?

   



3. La recherche en santé parle aux Français… mais pas complètement !

Si 94% des Français semblent bien connaître les notions de résistance aux antibiotiques, 90% les maladies neurodégénératives, et 83% l’immunothérapie, d’autres termes demeurent un mystère. C’est le cas des données de santé et du Big Data qui ne sont pas connus par 47% des interrogés, et 73% ne savent pas ce qu’est l’Open innovation. Enfin, 43% des Français ne sont pas sûrs d’avoir bien assimilé le séquençage de l’ADN et la génomique.

QUESTION – Aujourd’hui, en recherche en santé, on utilise les termes suivants, les connaissez-vous ?

Les termes de la recherche en santé

  

La recherche clinique est familière pour 30% des Français, mais les deux autres domaines que sont la recherche fondamentale (28%) et la recherche translationnelle (5%) ne sont pas bien identifiés. Par ailleurs plus d’un quart des Français (28%), ne connaissait aucun des trois.

QUESTION – Parmi ces trois domaines de la recherche en santé, lesquels vous sont familiers?

Les domaines de la recherche en santé

  



4. Un besoin d’information manifeste sur certains sujets

71% des Français estiment ne pas avoir l’information dont ils ont besoin au sujet du rôle des acteurs privés dans la recherche en santé. Ils sont 68% à estimer ne pas être suffisamment informés sur son financement. 

QUESTION – Diriez-vous que vous avez l’information dont vous avez besoin concernant… ?

Information sur la recherche en santé


5. Et si la recherche en santé passait à la télé ?

80% des Français pourraient être intéressés par un reportage sur le financement de la recherche en santé. Il est loin d’être le seul sujet attractif pour les téléspectateurs. En effet, si la santé en 2050 faisait l’objet d’un reportage télévisé, 31% des Français (40% chez les 25-34 ans) affirment qu’ils le regarderaient à coup sûr. Il en est de même pour la naissance et la vie d’un médicament. Un sujet sur les essais cliniques, pourrait quant à lui potentiellement intéresser 82% des Français.

QUESTION – Ce soir, c’est votre émission de reportage société préférée à la télé ! Au programme…

La recherche en santé à la télé

  



6. A quel point les Français connaissent-ils la recherche ?

1 Français sur 2 sait que les laboratoires pharmaceutiques sont les premiers financeurs de la recherche en santé. 75% des interrogés savent que l’affirmation « la durée de vie moyenne pour la mise au point d’un médicament est de 10 » est vraie. 25% des 65 ans et plus en sont d’ailleurs certains. Le nombre d’essais clinique en France est moins connu. Seulement 52% ont su répondre, et 40% ont admis ne pas savoir.

QUESTION – Jouons à un jeu : les affirmations suivantes sont-elles, à votre avis, vraies ou fausses ?

Les Français et la recherche


En synthèse

Roche a souhaité, avec CSA Research, réaliser un observatoire afin de mieux cerner la façon dont les Français perçoivent la recherche en santé, ce qu’ils en savent, ce qu’ils en pensent. Cette première vague révèle que la recherche en santé est perçue de manière extrêmement positive. S’ils savent que la France est en pointe dans ce domaine, s’ils identifient le vocabulaire de la recherche, les Français ont en revanche quelques lacunes sur le rôle des acteurs et le financement de la recherche en santé.