Enquête ObEpi-Roche 2012 : la progression de l'obésité ralentit en France

Logo_Obepi-Roche-2012

Depuis 1997, Roche réalise tous les 3 ans une enquête épidémiologique nationale de référence sur le surpoids et l'obésité dans la population adulte. Réalisée en collaboration avec l'Inserm, l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière et Kantar Health, l'enquête ObEpi-Roche est une source d'information précieuse pour le système de soins et la santé publique.

Cliquez sur le visuel ci-dessous pour accéder aux résultats de l'enquête :

Résultats de l'étude ObEpi 2012

Depuis 15 ans à l'initiative de Roche, l'enquête ObEpi analyse au niveau national, tous les trois ans selon une méthodologie identique, la prévalence du surpoids et de l'obésité en France. Réalisée par Kantar Health, cette étude de référence est conduite sous la direction d'un comité scientifique indépendant composé du Dr Marie-Aline Charles (médecin épidémiologiste et directrice de recherche à l'Inserm - Unité 1018 "Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations"), du Pr Arnaud Basdevant (responsable du service de nutrition de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière) et du Professeur Éveline Eschwège (directeur de recherche honoraire de l'Inserm).

L'enquête ObEpi-Roche est toujours très attendue par la communauté médicale. Les résultats font l'objet de publications internationales. Cette sixième édition, réalisée de janvier à mars 2012, porte sur un échantillon de plus de 25.000 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif des ménages ordinaires.

La progression de l'obésité ralentit en France
ObEpi-Roche 2012 apporte un nouvel éclairage sur la situation française de l'obésité et du surpoids et leur évolution depuis 1997. L'étude inclut une analyse des facteurs socio-économiques, régionaux, générationnels. Elle met en évidence un ralentissement de la progression de l'indice de masse corporelle (IMC) et du tour de taille moyens. L'existence de vastes disparités régionales, avec un gradient décroissant nord–sud et un gradient décroissant est–ouest, est confirmée.

En 2012, environ 6,9 millions de personnes adultes obèses en France
L'étude ObEpi-Roche situe la fréquence actuelle de l'obésité en France en 2012 à 15% de la population adulte, soit 6 922 15 personnes obèses.
Entre 2009 et 2012, l'augmentation de la prévalence de l'obésité se poursuit, mais avec une tendance significative à la décélération. Depuis 2003, la prévalence de l'obésité est plus marquée chez les femmes que chez les hommes : 15,7% des femmes présentent une obésité contre 14,3% des hommes.
La fréquence des obésités dites de classe III (IMC ≥ 40) a sensiblement augmenté au cours des 15 dernières années, passant de 0,3% en 1997 à 1,2% en 2012.

Des données importantes pour la santé publique
L'édition 2012 s'est enrichie de nouvelles données, comme le lien entre l'augmentation de la prévalence de l'obésité et du tour de taille et les difficultés financières déclarées.
ObEpi-Roche est une source unique d'informations sur l'impact qu'ont le surpoids et l'obésité sur la santé. L'enquête apporte en effet des enseignements importants pour la santé publique, l'organisation du système de soins et contribue à sensibiliser les Français à ce problème de santé majeur.

Avec l'enquête ObEpi, Roche renouvelle son engagement durable auprès des professionnels de santé impliqués dans la lutte contre l'obésité et les facteurs de risque associés (diabète, dyslipidémie, HTA...).