Roche et le cancer du poumon

Roche et le cancer du poumon

  

Roche s’engage, jour après jour, auprès des professionnels de santé pour prolonger et améliorer la prise en charge des patients atteints de cancers bronchiques.

10 ans de défis, de recherche et d’innovation 

Le cancer du poumon atteint chaque année plus d'un million de personnes dans le monde.

En France, 40 000 cas de cancer du poumon sont diagnostiqués chaque année

30 000 décès
/ an

Le cancer bronchique est le plus meurtrier avec un taux de survie
de 14 % à 5 ans et de 9% à 10 ans

4ème cancer
le + fréquent

Aujourd’hui, aucun dépistage systématique de ce cancer n'est proposé, car aucune méthode n'a encore fait preuve de son efficacité.

C’est pour toutes ces raisons que depuis plus de 10 ans, Roche explore de nouvelles voies pour mieux comprendre les mécanismes biologiques à l’origine des cancers bronchiques afin de les diagnostiquer au plus tôt et d’apporter aux patients atteints les traitements dont ils ont besoin. Convaincus que chaque patient et chaque cancer sont différents, notre ambition est claire : transformer les cancers bronchiques en une maladie chronique.

Notre engagement quotidien dans la lutte contre les cancers du poumon

Ainsi, Roche s’engage chaque jour à :

1- Prolonger la vie des patients atteints de cancers bronchiques, en mettant à la disposition des professionnels de santé des solutions diagnostiques et
thérapeutiques innovantes et en aidant les patients à traverser toutes les épreuves de la maladie.

2- Garantir aux patients l’accès aux traitements dont ils ont besoin, en permettant un accès précoce aux médicaments grâce au programme de recherche clinique Roche et en proposant de nouvelles solutions de financement de l’innovation à travers le projet de Modèle de Remboursement Personnalisé (PRM).

3- Accompagner les professionnels de santé dans leurs pratiques pour une prise en charge optimale de leurs patients à travers notre offre intégrée de services.

4- Sensibiliser la société à la fatalité des cancers bronchiques et à la nécessité de les prévenir

5- Préparer le futur avec :
– Le développement de nouveaux traitements innovants
   • Alectinib, pour des tumeurs présentant une translocation ALK
   • Atezolizumab, immunothérapie anti-PDL1
– le développement en synergie de tests permettant d’identifier le bon patient pour le bon traitement
– la poursuite du développement de nos traitements Avastin (bevacizumab) et Tarceva (erlotinib) dans d’autres indications en onco-thoracique et/ou associations de traitements

Chez Roche, plus que jamais, pour les patients, nous agissons aujourd’hui et pour demain.