• Cancer : comprendre les relations d’une tumeur avec son environnement

    Le 105ème congrès de l’Association américaine pour la recherche contre le cancer (AACR) s’est tenu du 5 au 9 avril. Il en ressort clairement un enseignement : l’avenir du traitement du cancer réside dans un changement de perspective. Hier traitée isolément, la tumeur doit être envisagée aujourd’hui dans son environnement, c’est-à-dire dans ses interactions avec les autres cellules, les composants inter-cellulaires, et tout particulièrement le système immunitaire. Explications d’Ariel Savina, responsable des partenariats scientifiques chez Roche.

  • Le tabac accroît le risque de…cancer du sein

    Le tabagisme, actif comme passif, augmente le risque de cancer du sein : une étude de l’Inserm le démontre, une autre décrit les mécanismes à l’œuvre. Notre site « Voix des Patients » les analyse.

  • Cancer du sein - « Garder la face » ?

    Frappée par un cancer du sein, Jasmine a, pendant des années, souhaité paraître normale. Aujourd’hui, avec le recul, elle se demande si elle a vraiment bien fait…  Témoignage à découvrir, sur le site Voix des Patients à l’initiative de la Fondation Roche.

  • Un nouveau souffle pour la recherche sur le cancer : Elana Simon

    A peine majeure, Elana Simon a marqué de son empreinte la lutte contre le cancer. Après avoir affronté cette maladie, elle s’est lancée dans la recherche et a créé elle-même une base de données des tissus cancéreux. un parcours qui devrait inspirer…

  • vignette_roche

    Présence de contrefaçons d’Herceptin dans certains pays européens : la France n’est pas concernée

    La présence d'Herceptin (trastuzumab) 150 mg contrefait a été récemment détectée sur une partie du territoire européen. Les numéros de lots utilisés par les contrefacteurs ne correspondent pas à des lots distribués en France, ce qui veut dire que la France n’est pas concernée à ce stade.

  • Don d’organes : sauvez une vie avec la course du coeur !

    En 2013, 19 000 patients avaient besoin d’une greffe. A peine plus d’un quart (5115) ont pu en bénéficier. La cause : le manque d’organes disponibles. Trop de Français ignorent qu’ils peuvent donner… et sauver une vie. Voilà pourquoi la Course du cœur, qui vient de s’achever, cherche à sensibiliser le plus grand nombre. 14 salariés de Roche ont couru de Paris jusqu’aux Arcs.

  • Course du cœur - Ils ont traversé la France pour le don d’organes

    Ils ont bravé les kilomètres, les crampes et les ampoules pour sensibiliser les Français au don d’organe. Pour la 28ème Course du Cœur une équipe de Roche a couru 750 kms pendant quatre jours, de Paris à la station de ski des Arcs. 750 kms de générosité.

  • Charlotte Valandrey, marraine de l'équipe Roche de la Course du coeur : « Envoyer des ondes positives »

    Transplantée du cœur il y a dix ans, Charlotte Valandrey est, pour la seconde fois, marraine de l’équipe Roche pour la Course du Cœur. Elle nous raconte les motivations de son engagement à nos côtés.

  • Elle Active : Femmes, osez l'ambition !

    Les femmes prennent leur carrière en main. Vendredi 4 avril, le forum « Elle Active » les aidera à ne plus s’interdire l’ambition professionnelle et leur donnera des clés pour réussir en entreprise.

  • course_header

    Courir pour la vie

    28 ans de solidarité. 28 ans que l’associationTrans-Forme organise chaque année laCourse du cœur pour sensibiliser la population aux enjeux de la transplantation et réhabiliter par le sport les personnes transplantées. L’enjeu est immense : le nombre de greffesne suffit pas à répondre à des besoins qui ne cessent de s’accroître. Aujourd’hui, ce sont plus de 18 000 personnes qui sont en attente d’une greffe, c’est deux fois plus qu’au lancement de la Course du cœur. Voilà pourquoi Roche se lance, encore cette année, aux côtés de Trans-Forme : pour la solidarité, rien n’essouffle nos collaborateurs !