Roche lutte contre le cancer du poumon en sensibilisant les jeunes aux dangers du tabac

À l'occasion de la Journée Mondiale Sans Tabac du 31 mai, nous renouvelons notre engagement contre les cancers bronchiques et lançons sur les réseaux sociaux le concours #jemimposequand pour inciter les jeunes à ne pas commencer à fumer ou à arrêter rapidement le tabac.


#JeMimposeQuand : un concours pour les jeunes contre le tabac


En partenariat avec un comité scientifique, la Fondation du Souffle et Melty, la plateforme média n°1 chez les jeunes, Roche lance le concours #JeMimposeQuand avec deux youtubeurs : Mademoiselle Gloria et Ilyes Djadel pour inciter les jeunes à ne pas fumer ou arrêter rapidement le tabac.



Parce qu’il existe tellement de façons positives de s’affirmer...


Le concours est lancé sur les réseaux sociaux à l'occasion de la Journée Mondiale Sans Tabac le 31 mai et prendra fin le 21 juin 2017.

L’objectif est d’inciter les internautes à produire des vidéos ou des photos qui montrent comment, à leur manière, ils "s’imposent" autrement qu’en fumant !



Mobilisez-vous avec nous !


Aujourd'hui nous avons besoin de vous pour faire connaître ce concours et sensibiliser le plus de jeunes possible ! N’hésitez pas à les faire participer au concours #jemimposequand.

Pour participer c’est très simple :


 Une photo/vidéo qui montre comment s'imposer autrement qu'en fumant



 Un partage sur Twitter ou Instagram avec #jemimposequand et @melty_fr




Pourquoi s'adresser directement aux jeunes ?


Le cancer du poumon atteint chaque année plus d'un million de personnes dans le monde. En France, il s’agit du 3ème cancer le plus fréquent* et du plus meurtrier** (1).

  • Aujourd’hui, aucun dépistage systématique de ce cancer n'est proposé, car aucune méthode n'a encore fait preuve de son efficacité.

  • Le tabac est la première cause évitable des cancers bronchiques. On estime que 82% des décès par cancer du poumon sont imputables au tabac(1).

  • Les dernières études montrent que l’adolescence est une période particulièrement à risque de dépendance au tabac(2).

  • Ce comportement à l’adolescence n’est pas sans influencer celui à l’âge adulte puisque la prévalence et l’intensité tabagique sont fortement corrélées à l’âge d’initiation au tabac(3).

  • Plus la 1ère cigarette est fumée jeune, plus la probabilité de devenir un fumeur régulier est importante. (3)

Depuis 10 ans, Roche s'engage jour après jour auprès des profesionnels de santé pour prolonger et améliorer la prise en charge des patients atteints de cancers bronchiques, en explorant de nouvelles voies pour mieux comprendre les mécanismes biologiques à l’origine des cancers bronchiques afin de les diagnostiquer au plus tôt et d’apporter aux patients atteints les traitements dont ils ont besoin. Convaincus que chaque patient et chaque cancer sont différents, notre engagement est clair : innover ensemble pour transformer leurs vies.



References

  1. INCA. Les cancers en France. Edition 2015. Avril 2016 (p.19-20, p.36,p.77).
  2. OFDT. Drogues, Chiffres clés 2015.
  3. INPES. Tabac et jeunes. En ligne http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/tabac/consommation/tabac--‐jeunes.asp [consulté le 28/02/17].